vendredi 20 juillet 2007

[Manga] Nana

Voilà un moment que j'avais envie de faire un billet sur le manga Nana. Pour cela j'attendais d'avoir vu le 2e film. C'est chose faite.

Nana
est sans conteste mon manga "pour filles" préféré.
Pour l'instant je n'en ai pas trouvé d'autre qui soit à la fois aussi drôle, émouvant, un peu fleur bleue sans tomber dans le cu-cul. Un manga qui puisse faire rêver tout en nous montrant des relations un tant soit peu réalistes : de l'amour peut-être, des doutes surements, des tromperies parfois, et même du sexe de temps en temps... Oh my god! Nan mais sérieusement, ça fait du bien de temps en temps de voir des relations ainsi et non pas du type "2 personnes qui osent à peine se prendre par la main et rêver d'un baiser" comme dans beaucoup (la plupart?) de(s) shojos. (ça reste soft quand même, c'est pas du Ecchi ou Hentaï hein XD ).

Bref J'adore le manga Nana.

L'histoire, je pense que tout le monde la connaît tellement le manga a de succès.
Quoi ? Tu ne vois pas de quoi je parle ?
Bon allez, je te fais un petit résumé, mais c'est bien parce que c'est toi...

Nana est un josei, c'est-à-dire un manga pour jeunes femmes adultes (l'équivalent féminin du Seinen), de Aï Yazawa, qui raconte le destin croisé de 2 jeunes femmes au même prénom.



Nana Komatsu, surnommée très vite Hachiko, est rêveuse, fleur bleue et naïve. Elle tombe amoureuse toutes les 5 minutes et chaque rupture est un déchirement total. A l'école de dessin qu'elle fréquente (et où elle s'est inscrite pour suivre sa meilleure amie), elle rencontre Shoji qui lui fait oublier le chagrin de sa relation précédente. Lorsqu'il part étudier à Tokyo, elle décide de le rejoindre pour faire sa vie là-bas avec lui.

Dans le train qui l'emmène à la capitale, elle rencontre Nana Osaki. Elle a son âge. Chanteuse punk-rock, elle monte aussi à Tokyo pour aller y vivre de sa musique, sur les traces de son ancien amour, débauché de leur groupe commun pour jouer dans un groupe à succès... dont Hachiko est fan.

Petit à petit, les vies des 2 femmes s'imbriquent ainsi l'une dans l'autre jusqu'à les rendre indispensables l'une pour l'autre.

Le premier tome du manga est un peu surprenant. Alors qu'on s'attend d'emblée à voir la rencontre entre les 2 Nana, il est coupé en 2, racontant dans chaque moitié leur vie avant de monter à Tokyo (et présentant du même coup leurs motivations).
Ce n'est qu'au 2e tome que l'histoire démarre vraiment pour ne plus s'arrêter jusqu'à maintenant 18 tomes publiés ou pré-publiés au Japon et ce n'est pas fini.
En France, c'est Akata/Delcourt qui se charge de la diffusion avec pour l'instant 16 tomes disponible.

Il est possible de lire les scans grâce à la team Takoyakis qui les traduit régulièrement.


Franchement, heureusement qu'ils sont là sinon je ne sais pas comment je ferais : ayant reçu les 1es tomes (1 à 7) sous forme de coffret, j'ai patiemment attendu que le 2e (7-8 à 11) sorte, soit un peu moins d'1 an... Mais voyant que je devrais ronger mon frein assez longtemps avant d'espérer un 3e coffret, je me suis précipitée sur le web dès la fin du tome 11.
C'est à présent sereine (et avec ma curiosité satisfaite) que j'attends sa sortie, tout en suivant l'histoire avec quelques tomes d'avance.


Le manga Nana se décline en anime et 2 films Live Action pour lesquels je consacrerai un article.

7 commentaires:

Gnyakou a dit…

toooh, t'as vu le 2nd film de nana?
moi j'étais assez déçue de pas revoir Aoi Miyazaki, et je trouvais la nouvelle Hachi moins mignonne... Mais bon, j'ai pas vu encore ce film donc j'en dirai pas plus.
T'as lu Last Quarter, le dernier manga de Yazawa?
Ca a l'air pas mal aussi!

Amy a dit…

Non j'ai pas encore lu Last Quarter mais ça me dit bien. De Yazawa pour l'instant j'ai lu "Nana", "Gokinjo monogatari", "Paradise Kiss" et le 1e tome (pavé plutôt) de "Je ne suis pas un ange".

J'étais déçue aussi de voir que ce n'était pas la même actrice qui reprenait le rôle de Hachi et ma déception a été confirmée en voyant le film. Mais bon... plus de détails dans le billet consacré aux 2 films ^^ (pas encore écrit donc pour la semaine prochaine)

Gnyakou a dit…

Ah oui, Parakisss, immense aussi, et le final, ça m'a presque fait pleurer, tiens!
Le "je ne suis pas un ange" m'a découragée, j'avoue, j'étais à la fnac, la flemme de tout lire debout!
Mais nana et parakiss, je les ai achetés, hein..; ^^

Gégé a dit…

Chouette moi aussi j'adore Nana et Paradiss KIss ( d'ailleurs les animés sont géniaux) mieux vau voir les animés que les films d'ailleurs !

Amy a dit…

Pour les animes, j'ai vu celui de Parakiss en entier et j'ai été super déçue par le dernier épisode : à l'époque je n'avais pas lu le manga et du coup je ne comprenais rien car c'était trop rapide. Par contre l'opening et l'ending étaient géniaux et le reste de l'anime assez sympa.

Et pour Nana j'avais commencé à regarder mais bon... ça reprenait exactement le manga et la version papier est 10 000 fois mieux que l'anime, comme dans la plupart des cas d'ailleurs. C'est pareil pour Gokinjo.

J'ai vu une photo sur un forum qui laisserait penser que Parakiss va être adapté en live action... affaire à suivre *___*

Anonyme a dit…

Moi aussi je connais nana et j'adore mais par contre c'est pas un manga pour "jeune femme adulte"parce que moi j'ai 12ans et je le lis.

Au faite connais-tu olivia inspi'reira et Anna inspi'nana ?elle chante pour le film nana.

Ecoute les vite!!

Amy a dit…

Quand je parle de manga pour jeunes femmes adultes je parle de la cible d'origine : Nana est un josei et non pas un shojo car destiné à la base à un public de jeunes femmes adultes (18-25 ans on va dire en gros), comme Naruto par exemple est un shonen (manga pour 12-15 ans) et pas un seinen (plus adulte). Et pourtant ça n'empêche pas plein de gens de plus de 15 ans de le lire. Et ça n'empêche pas non plus des garçons de lire des shojo/josei et des filles des shonen/seinen. C'est juste une question de classement des genres. Dans un shojo tu ne trouveras pas de scènes qui évoquent le sexe aussi clairement que dans un josei comme Nana, tout en restant correct bien sûr ;)