mardi 2 septembre 2008

[JDrama] Hotaru no Hikari


Drama japonais
Genre : Comédie, Romance
Episodes : 10
Période de diffusion : 11 juillet au 12 septembre 2007
Chaîne de diffusion : NTV

Casting :


Ayase Haruka(Amemiya Hotaru)
Fujiki Naohito (Takano Seiichi)
Kato Kazuki (Teshima Makoto)
Kuninaka Ryoko(Saegusa Yuuka),


L'histoire

Amemyia Hotaru travaille dans une entreprise de design intérieur. C'est une jeune femme compétente, souriante et raffinée... enfin c'est en tout cas l'avis de ses collègues qui ne l'ont jamais vue en dehors du travail. Chez elle, Hotaru est ce qu'on appelle une Himono-onna : elle passe son temps à paresser chez elle, une bonne bière en canette à la main, à lire des mangas tout en mangeant de la junk-food. Pour dormir, quand il est trop difficile de se traîner jusqu'à son lit, elle dort par terre sous des journeaux. On est loin de l'image élégante glamour qu'elle se donne dans la journée !
hotaru préfère rester chez elle à lézarder que sortir essayer de trouver le grand amour. C'est en tout cas ce qu'elle pense jusqu'à ce que 2 éléments viennent pertuber sa petite vie tranquille.



1e événement : elle voit un matin débarquer chez elle son patron, Takano Seiichi. Celui-ci vient de se séparer de sa femme et décide de retourner dans la maison familiale que son père a laissée déserte en partant... du moins le croyait-t-il. La maison est occupée par Hotaru suite à un contrat passé avec le père en question autour d'une bière, contrat qui lui laisse l'entière liberté d'utiliser la maison.
Aucun des 2 ne voulant partir, la colocation commence. Il est bien évident que Takano est aussi organisé que Hotaru est bordélique...


2e événement : un nouvel employé débarque au travail. Il s'agit d'un ancien de l'équipe qui revient après avoir travaillé en Europe. Makoto Teshima, c'ets son nom, est super craquant et toutes les filles lorgnent dessus (sauf Hotaru qui est un peu à côté de la plaque) mais il semble avoir jeté son dévolu sur une personne en particulier. Devinez qui ?

Hotaru va se retrouver devant un choix décisif pour le reste de sa vie : rester Himono-onna ou évoluer pour vivre enfin pleinement sa vie.


Mon avis

Je ne sais pas trop comment donner un avis un peu original étant donné que partout ou je vais fleurissent des fiches sur ce drama. C'est bien un "drama de l'été" mais 2007, à croire que tout le monde a un an de retard (moi compris).
D'ailleurs l'expression "drama de l'été" est bien appropriée. Vous voyez les "séries de l'été" de nos chaines nationales ? et bien là c'est un peu pareil, pas côté scénario bien sûr mais dans le sens "c'est pas mal mais ça n'a pas été créé pour être une grande série".
Hotaru No Hikari, qu'on pourrait traduire par "La lueur des lucioles" (jeu de mot sur le prénom de l'héroine Hotaru/Luciole), est une série mignonne. Et même "trop kawaï choupinou" si tu vois ce que je dire. Chacun comprendra ce qu'il voudra dans cette description. Il est certain que pour les adeptes de séries légères qui se regardent sans se prendre la tête, c'est un drama agréable à regarder. Pour les autres, il vaut mieux passer votre chemin, vous risquez d'être déçus.
Il est bien évident pour tout le monde que je fais partie de la première catégorie et donc ce drama m'a plu.

Et pourquoi donc d'ailleurs ?
D'abord c'est drôle. L'héroïne est une cruche complète pas encore tout à fait sortie de l'enfance avec de temps en temps des accès de lucidité adulte -mais très peu-. Cela donne des reflexions comme "Il m'a embrassée... mais alors je pourrais être enceinte... euh non ressaisis-toi...". Le contraste entre son look professionnel et son look de tous les jours est tellement abyssal que j'en suis venue à me demander si le premier n'est pas de la science fiction. Après tout comment peut-elle avoir des fringues à la dernière mode et un maquillage toujours impec si elle passe son temps à lézarder chez elle à boire de la bière et manger des chips ? Où placer le shopping dans tout ça ? Et sa taille 36 ?
Quoi ?... on s'en fiche ?

Les personnages sont une galerie de stéréotypes : la fille parfaite est amoureuse du gars parfait. Malheureusement le gars parfait préfère l'héroïne bourrée de défauts à la fille parfaite qui trouve consolation auprès de son chevalier servant dévoué et prêt à renoncer à ses sentiments pour le bonheur de la femme qu'il aime -la fille parfaite-. Autour de ceux là gravitent la femme mûre et toujours de bons conseils, le copain original du patron un peu trop lisse et trop droit dans ses chaussures de cuirs, le jeune couple naissant de collègues qui passe son temps à se chamailler etc etc etc

Pour revenir au garçon parfait, ok il est beau mais un peu inexpressif ou plutôt mono-expressif : la même expression pour tous les sentiments et toutes les émotions. Certes il est super craquant à chaque fois mais il faudrait penser à changer de registre...

Makoto est content

Makoto est surpris

Makoto est fâché

Makoto est grave in love et va le dire

bon en s'en fiche aussi en fait, il est trop beau... *_*

Pour le reste, en bonne ordi-spectatrice qui regarde sans se poser de questions, je n'ai pas vu venir les complications entre Hotaru et son Manager Takano mais il arrive un moment où fatalement, au fil de la coloc, des sentiments se développent chez le Manager trop lisse. Il était amusant quand il passait son temps à engueuler la pauvre Hotaru avec ses manies de psychopathe de la propreté mais là du coup il passe de psychopathe à humain chaleureux. C'est moins amusant mais plus intéressant pour l'adepte de comédies romantiques et j'aime bien.
Cela dit à ce stade on ne voit pas comment l'héroïne pourrait préférer son boss à son homme parfait (même si au final l'homme parfait se révèle un peu chiant et on aimerait qu'elle passe à l'autre).
Au passage Manager Takano a un sérieux air de Oscar Himejima vous ne trouvez pas ?
En tout cas ça m'a obsedée la moitié du visionnage, j'ai du vérifier sur wiki d-addicts pour me calmer.


Bon avec quelques années de différence, je l'admets et puis c'est sourtut quand il sourit que c'est flagrant



Petite info : Saviez-vous que Fujiki Naohito (l'acteur qui joue le rôle du manager) avait incarné rien d'autre que Hanazawa Rui dans un film Hana Yori Dango sorti en 1995 ???
Eh bien moi non plus, je viens de l'apprendre en cherchant des photos de l'acteur. Je mettrais bien la main sur ce film pour voir...

Pour revenir au drama, la fin m'a un peu laissée sur ma fAim. L'histoire ne se conclue pas vraiment, il y en a qui aiment, je préfère les fins carrées où tout est clair mais tant pis. Ça ne m'a pas empêchée de prendre ma bouffée de légèreté pour le mois d'Août (car j'ai visionné la série il y a plus de 3 semaines).

Bilan : un petit 13,5/20
Si j'avais fait la fiche dans la foulée j'aurais sûrement donné plus mais le souvenir qu'il m'en reste n'est pas inoubliable, même si j'ai eu du plaisir à revoir certaines scènes en cherchant des screencaps.
Un drama léger donc, à regarder quand on ne veut pas se prendre la tête.

12 commentaires:

Gégé a dit…

Moi ce drama m'a beaucoup plus, surtout car il m'a fait beaucoup rire.

stancie a dit…

Excellent article meme si j'ai beaucoup plus apprécier le drama. Pour Hotaru c'est vrai le contraste entre ses tenues professionnelles et de maison est gigantesque (voir trop) mais j'ai marché. Elle a peut etre une double personnalité. Pour Makoto je suis d'accord, il est beau et c'est tout et j'adore tes petites legendes surtout "Makoto est grave in love et va le dire" meme si on a plus l'impression qu'il va lui annoncer une mauvaise nouvelle . Ca m'a bien fait rire en tout cas .

Cécile a dit…

Je ne suis qu'au 5è épisode dans l'immédiat. Je recherchais ce genre de drama et j'avoue que je rigole pas mal même si la stupidité de l'héroïne est assez impressionnante ^^.
Je suis tout à fait d'accord pour la ressemblance avec l'Oscar Himejima d'Hana Kimi, c'est vraiment frappant par moments. Je voulais aussi vérifier d'ailleurs, merci !

perichole a dit…

hé hé, j'attendais la fiche sur Hotaru no Hikari ...
Pour moi, c'est un des drama japonais les plus drôle que j'ai vu jusqu'ici. Je ne trouve pas que Hotaru soit plus "cruche" que Nodame, je pense qu'il s'agit encore d'un de ces personnages qui ont du mal à s'insérer dans la société, d'où sa schizophrénie.
Et c'est vrai que Makoto est très mignon, mais franchement, il est vite exaspérant !
Bon, c'est sûr c'est très léger, et il n'y a pas d'enjeu énorme, mais j'ai vraiment gardé un bon souvenir de ce drama ; certaines répliques sont entrées dans notre répertoire de répliques cultes avec ma coloc ; et dans l'ensemble je trouve quand même ce 13,5 un peu sévère ...
enfin, voilà, merci pour ton blog, je suis depuis un an, et c'est toujours un plaisir de passer lire tes critiques !

ellaszandra a dit…

LooL ! Moi aussi j'ai beaucoup cet article mis à part le fait que Makoto je l'ai trouvé très pas beau, m'enfin ! xP
Ahhh quoi ?? un film de 95 avec Fujiki ?? J'ai fait des recherches aussi du coup. il est tout jeuuuuune ! Thanks pour l'info...
Koko : http://hanayoridango.free.fr/filmslive.htm

Lynda a dit…

J'ai moyennement apprécié le 1er épisode mais ensuite j'ai vite enchainé les épisodes suivants, au final j'ai adoré ! Le drama est très axé relations hommes/femmes (j'avais peur que le côté professionnel prenne le dessus comme dans "Zettai Kareshi où ça parlait beaucoup de pâtisseries).
Hotaru est adorable même habillée en jogging et palmier ^^, son côté régressif est très drôle, ma scène préférée est lorsqu'elle entraine son patron à se rouler par terre pour évacuer le stress xD
Un drama vraiment excellent !

Charly a dit…

Merci pour cette critique très détaillée.

J'ai visionné ce drama d'une traite en 3 jours (le début, le milieu, et l'épisode final)... tellement j'étais accro.
Et mon commentaire est très proche du tien; drama léger, et qui est bien dans les tons du comique surjoué qui plait tant à nos amis nippons (continuité des Nodame Cantabilé, My Boss My Hero, Hana Kimi etc.). J'avais découvert l'actrice bien migonne dans Taitou Hitostu no Koi et j'ai été agréablement surpris qu'elle puisse jouer tant la "belle" que le "boulet" de l'histoire! (Je le conseille). J'ai trouvé que la fin laisse la situation ouverte... et finalement on ne sais pas s'il y a une véritable histoire d'amour ou si c'est une collocation pour se soutenir mutuellement qui s'installe. Enfin c'est super frais par rapport au style des histoires à l'occidental!

J'ai également trouvé que l'OST est plutôt pas mal, notamment le mythique thème de l'Himono-Onna qui a des airs de Pierre et le Loups... et la musique de fin, Aiko - Yokogao, que je n'arrive pas à me sortir de la tête.

Pour finir, je me permets de te féliciter de ton style d'écriture et de tes critiques pleines de fraîcheur. Je me suis bien marré sur tes expressions de concepts "fille parfaite" "gars mono-expressif"(genre Steven Segal quoi...), "parton trop lisse", "cruche complète pas encore tout à fait sortie de l'enfance avec de temps en temps des accès de lucidité adulte -mais très peu-". Désolé de faire comme une analyse de texte, mais j'ai adoré. J'ai vu un peu ton blog de blablas, alors je te souhaite bonne chance avec la soutenance de thèse et le mariage!!

Je reviendrais à coup sûr de temps en temps pour ta capacité à transmettre des fous-rire à tes lecteurs.

Bonne journée!
Charles

Anonyme a dit…

La saison 2 vient de commencer, donc on pourra vraiment mieux connaitre la fin. La première émission est sur Vikii en court de traduction.

Endo a dit…

Je suis la seule à trouver Makoto moche? xD
Bon pas moche moche, ça dépend par moment, mais 80% du temps c'est un balai qui marche sans expression!
Je suis bien contente qu'elle se mette avec le manager à la fin =)

Pour ceux qui ne trouvent pas la fin très explicite, pour moi c'est tout le contraire !
Le manager passe son temps à taquiner l'héroine mais on sait tous très bien qu'il est éperdument amoureux d'elle =)

Endo a dit…

ha oui, j'me suis tapé des barres sur le baisé que donne makoto à Amemiya sur le pont !!! xDDD

cilouille3 a dit…

Moi aussi je trouve Makoto moche et inexpressif.

Anonyme a dit…

Coucou! Moi aussi j'ai adoré ce drama, je m'apprête à regarder la saison 2 pour vraiment voir l'histoire d'amour entre eux deux. Sinon, je suis parfaitement d'accord pour Makoto. La première fois que je l'ai vu, je me suis dit: "mon dieu qu'il est beau je ne vais jamais réussir à être pour le manager", et bah... ça a vite changé! Il est pas seulement mono expressif, il exprime les mauvaises émotions. Impossible de dire s'il est content ou pas, même quand il est amoureux heureux il a l'air d'être énervé si ce n'est de souffrir le martyre. Enfin bon, pas une graine d'acteur. Parallèlement, j'en suis venue à trouver le manager de plus en plus craquant. Mais en tout cas, j'adore hotaru, elle est trop chou!