mercredi 24 septembre 2008

[JDrama] Zettai Kareshi

Drama Japonais
Adapté du manga Zetta Kareshi de Watase Yu ("Lui ou rien" en Français)
Titre alternatif : "Absolute Boyfriend"
Tagline : Kanzen Muketsu no Koibito Robot / The Completely Perfect Boyfriend Robot
Genre : Romance
Episodes : 11
Diffusion : Avril à Juin 2008
Casting :


Hayami Mokomichi (Tenjo Night)
Aibu Saki (Izawa Riiko)
Mizushima Hiro (Asamoto Soshi)


L'histoire :

L'entreprise Kronos Heaven a enfin trouvé la solution aux problèmes des jeunes femmes en mal d'amour : un robot humanoïde dédié à l'amour. Programmé selon les envies spécifiques de la personne à laquelle il est destiné, ce robot aura pour unique but de satisfaire la moindre envie de sa propriétaire. Mais avant la commercialisation massive, l'entreprise a besoin de tester l'efficacité de son bijou technologique.
Izawa Riiko est une jeune fille naïve qui guette le prince charmant sans jamais arriver à mettre la main dessus. C'est une cible de choix pour Kronos Heaven et elle accepte sans trop comprendre la proposition du représentant de l'entreprise, Mr Namikiri, de lui trouver l'homme idéal. Izawa Riiko est loin de se douter que c'est à un robot qu'elle va avoir à faire et elle se retrouve en cohabitation forcée avec un spécimen pour 5 jours.
Ne considérant au début son robot que comme une machine de plus dans son environnement, les gestes attentionnés, même programmés de celui-ci commencent à la toucher petit à petit. En parallèle, sa recherche de l'amour continue et elle devient le centre d'attention de son chef, le jeune héritier de l'entreprise ou elle travaille, Asamoto Soshi.



Mon avis

Ah la la je ne sais pas vraiment par où commencer tellement j'ai de remarques à faire sur ce dramas. Il y a à la fois beaucoup de positif et de négatif dans la série, un peu comme dans Hotaru no Hikari. C'est une série assez légère qui se regarde sans se prendre la tête, avec plein de petits défauts mais qui sont très vites pardonnés puisque de toute façon ce n'est pas une série qui se prend au sérieux.

Cependant, le problème quand on traite d'un sujet précis, c'est qu'il faut être un minimum carré. Quand on se borne à raconter une histoire de triangle amoureux, j'accepte les approximations, les bras cassés sans platre au bout de 2 jours, les vêtements tout proprets et bien repassés 3 minutes après une grosse bagarre ou une course à pied à fond de 5 minutes. J'accepte les coïncidences grosses comme une maison parce que c'est ça qui fait le charme des situations, les jeux exagérés des acteurs pour rendre le côté comique...
Bref j'accepte beaucoup de choses. En général vous avez remarqué que je suis assez tolérante, rares sont les dramas que je présente ici et dans lesquels je ne trouve pas de points positifs. D'ailleurs pour Zettai Kareshi c'est pareil.

Le problème c'est que j'ai un homme assez Geek à la maison. Pour l'instant, ok, vous ne voyez pas pourquoi pas ça pose problème et encore moins le rapport...
Cet homme est un grand mangeur de livres de sciences fictions (environ 1 par semaine) et grâce à lui j'ai découvert un auteur génial : Isaac Asimov.
vous ne voyez peut-être toujours pas où je veux en venir mais je pense que ceux qui connaissent cet écrivain et qui ont lu ses oeuvres voient de quoi je parle.
En effet, I. Asimov est l'inventeur des 3 lois de la ROBOTIQUE. D'ailleurs, si je ne me trompe pas, c'est l'inventeur du concept même de robotique. Depuis l'énoncé de ces 3 lois (dans les années 1930), la majorité, si ce n'est la totalité, des oeuvres de science fictions mettant en scène des robots, utilisent ces lois,
Elles sont énoncés comme telles :
Première Loi : Un robot ne doit pas porter atteinte à un être humain ni, en restant passif, laisser cet être humain exposé au danger.
Deuxième Loi : Un robot doit obéir aux ordres donnés par un être humain sauf si de tels ordres entrent en contradiction avec la Première Loi.
Troisième Loi : Un robot doit chercher à protéger son existence dans la mesure où cette protection n'entre pas en contradiction avec la Première Loi ou la Deuxième Loi.



Zettai Kareshi est une histoire basée sur un robot dédié à l'amour, pas une grande oeuvre de science fiction. Cela dit tout l'intérêt de son histoire est la relation humain-robot donc j'attendais au minimum le respect de ses lois. Cette attente ne me parait pas démesurée d'autant plus que le drama a du jouir d'un budget plus que conséquent et que même si ça reste un drama "léger", j'en attends un minimum de "professionalisme".
Malheureusement souvent le robot n'obéit pas aux ordres de sa propriétaire. Comme c'est justifié par le fait que le robot essaie de satisfaire des envies de celle-ci pour lesquelles il est programmé (aller la chercher à la sortie du travail, faire à manger etc etc) ça passe encore. Mais il y a un moment où ce n'est pas DU TOUT respecté et ça m'a choqué. Et j'irai même plus loin, ça m'a gaché le plaisir de l'histoire. En effet, ça arrive à un moment censé être clé du scénario et cet élément qui se fout des lois de la robotique est Le tournant de l'histoire.
[Spoil]
Riiko va se faire écraser par une voiture : les 2 robots (N°01 -Night Tenjo- et N°02 -le rival envoyé par Kronos Heaven censé être supérieur à Night) se précipitent pour la sauver mais d'après les statistiques calculées par le programme du N°02, celui-ci va être complètement détruit en prenant le choc de la voiture à la place de la jeune fille. Du coup il choisit de s'arrêter et c'est le N°01 qui sauve Riiko. Résultat : le robot a choisit sa "vie" au lieu de celle d'un humain
[/Spoil]
En fait je pense qu'à aucun moment quelqu'un s'est soucié de la crédibilité des situations. Bref, on en revient à ce que je vous disais au début : je suis tolérante mais j'ai mes limites et à l'épisode 8, 35min et 46 secondes (oui quoi, c'est trop précis?), mon plaisir de voir Zettai Kareshi a donc été gaché. Le point positif là-dedans, c'est que pour les 7 épisodes précédents il n'y a pas eu trop de problème XD

...

Euh... je me rends compte que je viens de vous pondre un pavé juste pour ça (mais oui ça en valait la peine...)

Edit : Dans les commentaires on me fait remarquer que toutes les histoires de robot ne sont pas forcément soumises aux lois de la robotique d'Asimov, d'autant plus que Zettai Kareshi est une série asiatique. C'est vrai... mais comme je ne connais que ça hé ben ça m'a beaucoup énervé quand même. Et puis j'aime bien que les choses soient carrées :p

Pour le reste, il n'y a pas vraiment de rebondissements dans l'histoire. Une fois il y a un élément perturbateur qui ne dure 1 épisode, mais sinon ça se suit tranquillement. Pas de quoi casser des briques quoi.

J'ai bien aimé l'acteur qui jouait le rôle du robot. Un robot sexy comme ça chez moi je ne dirais pas non (héhé). Et puis surtout, les robot ne connaissant pas de problèmes de conscience ou d'humiliation, il fonce toujours dans le tas sans se préoccuper de son apparence ou de la réaction des autres et c'est assez comique.



Une balance de cuisine bien placée...


L'autre personnage masculin de l'histoire n'avait pas à palir face son rival robot. Asamoto Soshi, l'autre prétendant de l'héroïne - si on peut dire que le robot est un prétendant, représentait bien l'Humain avec ses doutes, ses faiblesses, ses forces, ses espoirs, sa volonté, bref tout ce que le robot n'a pas. J'ai trouvé que le rôle mettait plus en valeur l'acteur Mizushima Hiro que celui qu'il avait dans la version japonaise de Hana Kimi où il incarnait Nanba Minami, le chef coureur de jupons du 2d dortoir (un personnage un peu caricatural et qui n'avait pas la profondeur du personnage du manga)
Pour finir avec le trio principal du drama, parlons rapidement de l'actrice : Aibu Saki. Tout ce que j'ai retenu d'elle, c'est son étrange ressemblance avec Ueno Juri, l'actrice de Nodame Cantabile. Même tête ronde, même coupe au carré et parfois mêmes expressions.

Voilà
...
Je sens que j'avais d'autres choses à dire mais l'histoire des 3 lois de la robotique m'a bien occupée, et je sens que je deviens brouillon. Du coup je vais m'arrêter là ^^; <--- *Amy traumatisée*

Bilan : 13/20
Si vous n'en avez rien à faire de la robotique, les entorses aux lois ne vous dérangeront pas. Pour les autres c'est bon, vous êtes préparés psychologiquement.
Quand à moi je n'ai même pas osé dire à mon Homme que je regarde des séries de robots qui ne respectent pas cette base. Déjà qu'il ne comprend pas ce que je trouve aux dramas, c'est sûr là, je serait reniée ! XD
Plus sérieusement, bien que j'ai fait des tartines sur ce point, il ne faut pas que ça vous donne une mauvaise impression du drama. Zettai Kareshi est léger et drôle, et ça se regarde bien. On s'attendrit assez vite devant le robot mais d'un autre côté Asamoto Soshi est un très bon parti aussi... dur de choisir entre les 2 et surtout de savoir qui l'héroïne va choisir du coup ça ménage un petit suspens (enfin au final personnellement j'avais un petit penchant pour Soshi quand même...).
Je ne saurais dire si c'est une bonne adaptation du manga étant donné que je ne l'ai jamais lu mais si vous êtes fan de Yu Watase, je pense que c'est à voir. En tout cas cette série m'a donné envie de lire le manga. c'est plutôt bien non ?

8 commentaires:

Gégé a dit…

Un drama pas encore visionné le thème me fesait peur.
A voir alors

Delphine a dit…

Ahhh... en tant que fan absolue d'Asimov que je suis, et de drama (ben vi, qu'est ce que je ferais là, sinon? lol) : je tiens à rapeller qu'Asimov, comme il le disait lui-même, n'est pas une vraie autorité scientifique dans le domaine de la robotique, dont il a pourtant créé le nom. Il était certes docteur, mais en biochimie, pas en matières technologiques...
De + : asimov ne fait pas partie de la CULTURE JAPONAISE : il est donc difficile de leur en vouloir...
Toutefois : tu m'as donné envie de regarder ce drama : merci !

Amy a dit…

C'est vrai que ça ne fait pas partie de la culture japonaise mais quand même, un robot créé par l'humain mais qui n'obéit pas aux ordres de l'humain ça fait un peu désordre...
M'enfin Night est tellement beau que je veux bien lui pardonner *_*

MeMDrama a dit…

Je ne sais pas pour toi, mais moi j'ai quand meme ete bien decue par ce drama. Je m'attendais a mieux, surtout par rapport au manga... En plus la fin est legerement baclée,je suis restée sur faim, snif !

Zoo a dit…

N'étant pas une fan du manga (bon okai, je l'ai totalement détesté ^^;;) je n'avais pas plus envie que ça de regarder ce drama. Puis j'ai lu ta critique et j'ai eu envie de voir ça de plus près. J'ai pas tenue un épisode ^^;;
Comme tu l'as dis l'actrice ressemble à Ueno Juri, trop. Et puis les triangles amoureux avec robot en plus hummm c'est trop pour moi.
Bref j'ai pas du tout accroché, comme avec le manga XD.
Sinon pour la fameuse règle, auquel j'adhère à 100%, a été très traité d'une façon admirable par les Clamps dans Chobits, c'est donc juste un désire de l'ignorer tout simplement.

Dom a dit…

Ce n'est pas le drama de l'année, mais il est sympa.
Pour ce qui est des trois lois de la robotique : je trouve que ce n'est pas une obligation de les placer dans toute oeuvre de fiction où il y a un robot. D'ailleurs Asimov lui même les a transgressées en les "assouplissant" chez certains robots (Les Cavernes d'Acier, et la toute fin du cycle de Fondation - le même robot, qui finalement prend en main la destinée de l'humanité).
(^_^)V

Amy / Amikacyne a dit…

oui c'est vrai mais bon le robot qui choisit de sauver sa carcasse plutôt que l'humain auquel il est dédié ça m'a choqué ^^;
Mais bon au final j'ai bien aimé quand même :p

calilou a dit…

moi jpence ke c fai expré
sinon sa fai tro robo
certe c sencé etre un robo mai il est senser aporter de lamour
si ce n'est pa comme sa le propriétaire ne se sentira surment pa bien
et c elle ki la choisi comme sa ( souvener vou de lepizode 1)
et je sui ossi daccor avec ce ke di dom