mercredi 10 septembre 2008

[JDrama] Hachimitsu to Clover


Drama Japonais
Adaptation du manga de Umino Chika
Titre alternatif : Honey and Clover
Genre : Romance, Amitié
Episodes : 11
Diffusion : 08 Janvier au 18 Mars 2008

Casting :

Ikuta Toma (Takemoto Yuta)
Narumi Riko (Hanamoto Hagumi)
Harada Natsuki (Yamada Ayumi)
Mukai Osamu (Mayama Takumi)
Narimiya Hiroki (Morita Shinobu)


L'histoire

Honey and Clover raconte la vie et les amours de 5 étudiants en art à l'Université Hamadayama de Tokyo.
Takemoto Yuta et Mayama Takumi sont étudiants en architecture. Yamada Ayumi et Morita Shinobu sont étudiants en arts, la première en poterie et le second, éternel redoublant de dernière année est un génie de la sculpture qui refuse de se faire diplômer. Ces 4 personnes forment un groupe d'amis assez soudé malgré quelques désaccords : Yamada Ayumi est en effet amoureuse depuis longtemps de Mayama Takumi mais celui-ci la considère uniquement comme une amie et n'a d'yeux que pour une femme plus vieille que lui. Takemoto Yuta est l'éternel cible des blagues de Mayama et Morita mais il est tellement gentil/maladroit/passif qu'il se laisse faire et ne proteste jamais (ou alors on ne l'écoute pas...)
Ce petit groupe voit débarquer un jour une nouvelle élève bien mystérieuse : Hanamoto Hagumi. C'est un de leurs professeurs qui la ramène de la campagne pour qu'elle puisse s'épanouir pleinement dans la peinture pour laquelle elle a un talent incroyable. A côté c'est une fille très gentille et innocente qui ne connaît rien de la grande ville qu'est Tokyo.


Takemoto tombe immédiatement sous le charme de la jeune fille mais sa passivité et sa timidité le perdent et l'exubérant Morita prend les devants.


Mon avis

Là je crois que c'est une première : je vous présente un drama que je n'ai pas aimé mais que j'ai regardé en entier. Je cherche, je cherche, mais je ne crois pas qu'il y ait de précédent... (et j'ai failli passer à côté de l'exploit parce que j'ai du m'y reprendre à 3 fois pour démarrer le visionnage)

Pourquoi avais-je donc voulu regarder ce drama ? Pour Ikuta Toma bien sûr, car je l'avais A-DO-RÉ dans Hana Kimi où il campait un Nakatsu trop... si... *bave*... hum hum reprenons...
J'avoue, comme à chaque fois que je regarde un drama pour un acteur qui m'a énormément plu dans un rôle précédent, je m'attendais à quelque chose... pas d'extraordinaire non, mais je pensais voir Ikuta Toma crever l'écran et m'emporter dans son jeu, complètement enthousiaste et en adhésion totale avec le personnage.
Et là comment te dire... c'est pas du tout mais pas du tout ça.
Déjà Ikuta Toma ne crève pas l'écran. Attention, il joue bien, là n'est pas le problème mais je n'ai pas adhéré au personnage de Takemoto, surtout dans la première moitié de l'histoire.
Il faut dire que Honey and Clover dépeint une galerie de personnages plus ou moins pathétiques et paumés qui cherchent un sens à leur vie au travers de leur désirs /rêves / relations / talents. Et malheureusement (pour moi TT_TT) la palme du pathétique revient au personnage principal : Takemoto ! (yeepee... *blasée*) Et pour cause : il n'a ni désir, ni rêves, ni talent. Et pour les relations, comme dit dans le résumé, il est si passif, timide et maladroit qu'il est incapable de se lancer dans le moindre début d'esquisse de "peut-être que je vais lui avouer mes sentiments". En un mot : j'ai trouvé ça super lourd.


Takemoto toujours à la traîne... même en amour

De plus, le drama raconte la relation que je qualifierais de "plus creuse de tous les temps" avec le simili triangle amoureux Yamada - Mayama - Rika (la femme mûre). Que je vous explique :
Yamada et Mayama sont amis depuis longtemps. Yamada en pince sérieusement pour Mayama qui est ma foi un garçon assez mignon et assez stable, genre le copain idéal à présenter aux parents. Mais Mayama se voue complètement à une jeune femme architecte chez qui il travaille. Cette femme, Harada Rika, qui doit avoir 35 ans environ, est veuve depuis quelques années et ne se remet de son deuil (culpabilité notamment) donc évidemment elle aime bien Mayama mais ne voit pas en lui un prétendant potentiel.
Mais c'est que le Mayama il s'accroche à cette femme comme s'il ne pouvait pas respirer sans elle alors vous pensez bien que Yamada, elle peut aller se brosser pour qu'il la regarde. D'un autre côté comme ils sont très amis et qu'il est le petit copain idéal, il est super sympa et attentionné avec elle... mais comme un ami. Du coup ça alimente ses espoirs et quand elle se rend compte qu'il ne faut pas trop rêver ma pauvre fille -ce qui arrive à chaque épisode- elle se met à pleurer toutes les larmes de son corps en faisant de la poterie pour se consoler.



(L'avantage là dedans c'est qu'elle a pas mal de succès avec ses poteries et elle se fait de l'argent avec...)

Vous l'avez donc compris : entre eux, ça n'évolue pas d'un pouce et la pauvre Yamada pleure pendant la moitié de chacun des 11 épisodes pendant que lui ne veut pas comprendre que dès qu'il parle la femme de ses rêves (parce qu'il peut pas s'en empêcher évidemment) la pauvre jeune fille le prend très mal. Wouh c'est super !

Pour en rajouter une couche, le drama semble être une suite incessante de confidences entre amis genre "je suis chez mon psy et je déballe tout ce que j'ai sur le coeur" et de discours plus ou moins moralisateurs sur le thème "qu'il est bon d'avoir un but dans la vie et des amis autour de soi". En gros des dialogues monologues vus et revus et encore revus... Vous avez dit trop de blabla ? Ouais un peu. Surtout qu'à chaque fois qu'une action vient troubler l'ordre établi, ça retombe toujours plus ou moins rapidement à plat : à se demander pourquoi c'est arrivé puisque ça n'a pas vraiment de conséquences.



En fait, je ne sais même pas ce qui m'a pousser à regarder tous les épisodes parce que je me suis franchement ennuyée pendant... hmmm... on va dire 80% du temps (je suis sympa)

Bon aller, il faut quand même que je me penche un peu sur ce truc qui a fait que malgré mon ennui, j'ai enchaîné certains épisodes.

...

...

(Nan je plaisante :p)

Même si je n'ai pas aimé le personnage d'Ikuta Toma, il faut reconnaitre qu'il est quand même bien joué (à moins que je sois indulgente parce que c'est mon petit chouchou ?). Le personnage vivote pendant la moitié des épisodes et finit -quand même- par se réveiller à un moment. A partir de ce moment-là, ça devient un peu plus intéressant. Bon il y a toujours autant de blabla chiant et d'actions qui tombent à plat mais au moins ce qui se passe du côté de Takemoto, sa quête initiatique, est intéressant.

Le personnage de Narimiya Hiroki est sympa aussi. Il campe le fantasque Morita Shinobu, un étudiant qui rate exprès ses validations de diplôme et est dans l'école depuis 8 ans (alors que la formation est de 4 ans). C'est un génie de la sculpture qui vend ses oeuvres comme des petits pains (et beaucoup plus cher) mais est très détaché de son succès. Tout ce qu'il veut c'est sculpter et faire la fête avec ses amis Mayama et Takemoto. L'arrivée de Hanamoto Hagumi ébranle sa vision de l'art ou plutôt le pousse à aller plus loin car il trouve en elle et dans la maîtrise de sa peinture l'énergie de se dépasser. C'est le personnage le plus vivant du drama, je le trouvais très irritant au début mais en fait heureusement qu'il est là pour bouger un peu la troupe ^^;


Enfin dernier personnage dont j'ai déjà parlé puisque c'est L'Attraction du drama : Hanamoto Hagumi, jouée par Narumi Riko est assez surprenante. Comme c'est une règle dans Honey and Clover, elle y va aussi régulièrement de ses petits discours mais le personnage a une vision tellement décalée du monde (un peu "Oui-Oui" me souffle-t-on...hmmm... peut-être effectivement...) que ça accroche plus. C'est une fille assez déroutante et ses décisions, ses avis (ses vêtements O.o) clochent toujours un peu dans le paysage convenu du drama. Et puis elle est très jolie (quoi c'est pas un argument ça ?)

Bilan : 10,5/20
Et oui je mets la moyenne quand même parce qu'il y a des petits points positifs et après tout j'ai réussi à tout visionner. Je pense que le fait d'avoir regardé le drama avec une vidéo et des sous-titres de très bonne qualité (efforts conjoints des équipes LOVE-SONG et SARS) a beaucoup aidé car c'était très confortable. Cela dit pour le scénario je ne suis pas sûre que ça mérite beaucoup plus et encore je ne vous ai pas parlé de la musique déprimante et de la fin... ben il y n'y en a pas vraiment ^^; (et vous savez que ça ne me plait pas les fins en queue de poisson)
A moins que vous soyez fan d'Ikuta Toma ou du manga Honey and Clover (je ne sais même pas d'ailleurs si c'est fidèle) je vous conseille de passez votre chemin, vous ne ratez pas grand chose.


Informations complémentaires :

Hachimitsu to Clover a déjà fait l'objet d'une adaptation drama à Taïwan en 2008 avec Joe Cheng. Fiche wiki ICI
Le manga, en 10 tomes, est terminé et publié en France chez Kana.

5 commentaires:

Gégé a dit…

Moi j'ai regardé 1 épisode, en me demandant si un jour j'allais tenter le reste ... merci tu m'a convaincue qu'il était plus sage d'en rester là quand à mon visionnage.

Toi qui aime les J dramas 2 sont en cours ( de 6 épisodes chacun soit assez court!) : Koizora et Cat street, perso j'aime beaucoup les premiers épisodes

Mystical a dit…

J'ai une amie (qui débute en dramas) qui n'a pas aussi été convaincue par les premiers épisodes. En fait, déjà le synopsys me donne pas envie, mais la, entre ton avis et le sien, je ne suis vraiment pas emballée.

Par contre je regarde actuellement le drama Japonais Last Friends et franchement celui la est excellent, je te le conseille ^^

Lynda a dit…

Ton avis ne me surprend pas trop, j'ai lu plus d'avis mitigés sur cette adaptation d'"Honey and Clover" bon malgré tout j'ai envie de le suivre parce que ça fait longtemps que j'ai pas vu Ikuta Toma dans un drama (y'a Maou qu'il faut que je guette ^_^) et aussi parce qu'une fois n'est pas coutume je me suis intéressée au manga (1er tome déçevant mais ensuite j'ai bien accroché), bref il m'intrigue ! Par contre va pas falloir que je le suive trop tard la nuit parce qu'apparamment il y a de longs monologues ;p)) Merci pour ton article bien détaillé ^_^

JoOs a dit…

Je suis assez d'accord avec toi sur le fait qu'on s'ennuie beaucoup niveau histoire dans ce drama. Mais en ce qui me concerne, la présence de Toma Ikuta suffit à effacer tout le reste. J'ai bavé sur mon clavier (paix à son âme) à chacune de ses apparitions!! J'ai beaucoup aimé sa quête initiatique (euh, parce qu'on le voit beaucoup? :p)...

J'ai bien rigolé en lisant ton texte :p

Amy / Amikacyne a dit…

Je suis bien contente que ça t'ait fait rire, c'était le but ^^
Bon avec le recul je garde surtout le souvenir d'Ikuta Toma donc ça va mais sur le coup j'ai du me forcer pour finir certains épisodes ^^;