samedi 15 décembre 2007

[TWDrama] Smiling Pasta


L'histoire :


Cheng Xiao Shi (Cindy Wang) a la poisse avec ses relations amoureuses : pas une n'a dépassé 3 mois pile, sans exception. Au bout de 16 échecs on peut le dire, c'est une véritable malédiction.
Pourtant Xiao Shi est une jolie fille, très gentille, douée de ses mains (cuisine, couture). Son grand défaut : naïve et bonne poire, ses réactions sont parfois un peu "simples". C'est le genre à se laisser entrainer dans des situations pas possibles sans savoir comment, et le jour où son 17e petit ami la lâche, c'est exactement ce qui lui arrive.

Xiao Shi rêve qu'un prince, incarnation de perfection et romantisme lui tombe du ciel.
Son voeu va être pris au mot :
Le jour de sa 17e rupture à 3 mois, donc, elle se fait bousculer dans la rue et embrasser accidentellement -dans la chute- par un jeune inconnu sous les objectifs de photographes un peu envahissants qui poursuivaient celui-ci.
Ce jeune homme n'est autre que He Qun (Nicholas Teo), la superstar "Prince de la pop" qui tentait de fuir des paparazzis.

Afin d'éviter un scandale à He Qun qui pourrait mettre en péril sa carrière, son manager, Vincent (Di Zhi Jie), décide de faire croire que Xiao Shi et He Qun sont fiancés.

C'est le début des ennuis pour le "couple" dont les moindres faits et gestes vont être décortiqués par une presse acharnée et assoiffée de scandales.

Si la situation n'est pas nouvelle pour He Qun, elle est complètement inhabituelle pour Xiao Shi qui, piégée par le secret des fausses fiançailles, ne peut plus agir à sa guise et surtout exprimer ses sentiments envers son "senpaï" de l'université, Ah Ze (Gino).

Petit détail histoire d'en rajouter une couche :
Ah Ze est le petit frère de He Qun qu'il déteste et sa petit amie Rita (Joyce Zhao) est leur amie d'enfance dont He Qun est amoureux.

Ah Ze (Gino) et Rita (Joyce Zhao), le couple punk-rock-pop rebelle de la série

Bah oui ça pouvait pas être simple non plus hein....

Mon avis :

Si j'avais regardé ce drama il y a quelques mois, quand je n'en avais encore pas beaucoup vus, je n'aurais sans doute pas aimé. C'est un peu paradoxal parce que d'habitude c'est à force de voir des dramas qu'on devient plus exigent ("c'est du déjà vu" "Ce drama a traité du même sujet mais mieux que ça" etc etc).
En fait c'est tout simplement parce qu'à force de regarder des dramas je me suis habituée au fait que certains personnages soient stéréotypés, que certaines scènes soient surjouées pour être plus expressives et compréhensibles. Et pour regarder Smiling Pasta, mieux vaut ne pas être dérangé par ça ^^;

Des personnages extrêments surjoués donc. Bon, soit.
Des scènes surjouées pour le côté comique. Soit aussi.

Si on oublie un peu ces éléments, le couple Nicholas Teo - Cindy Wang est plutôt agréable. Je regrette le peu de crédibilité de Cindy Wang quand elle crie (On dirait qu'elle a peur de se creuser des rides et essaie de garder le visage le plus lisse possible) mais pour le reste ils sont plutôt convainquants.

Le personnage que j'ai préféré dans cette série est celui du manager Vincent (Di Zhi Jie). Pour moi c'est le mieux joué et le plus crédible dans son rôle. Et puis il a un de ces looks ! XD




Ce qui m'a vraiment dérangé dans ce drama, c'est le manque de soin dans la réalisation. Faire la liste de toutes les petites invraisemblances serait trop longue. Il y en a beaucoup qui tiennent du détail. Pour donner un exemple : un personnage a posé son sac à côté de lui mais quand la caméra revient sur lui 5 secondes plus tard il l'a en bandoulière. Vous voyez le genre ? Ce ne sont pas les détails qui gènent la narration mais quand ça s'accumule ça fait tache et c'est un peu énervant.

Il y a d'autres erreurs qui m'ont plus gêné. Une notamment :
Smiling Pasta parle d'une histoire amour d'exposée sans vergogne aux médias.
Bon.
Même d'un drama comique (puisque c'est ce qu'est Smiling Pasta), on devrait s'attendre à une petite critique -allez... une mini même- de l'attitude des journalistes qui mettent le nez dans la vie privée des gens et ne se gênent pas pour l'étaler à la une des quotidiens.
Mais non.
Le rapport entre la star et les médias m'a beaucoup étonné au fil des épisodes. Elle n'avait pas l'air de dénoncer cette intrusion dans sa vie privée, comme s'il était normal, parce qu'elle est connue, que tout sa vie amoureuse soit étalée en public. Quand je pense que dans une série sur le même thème en France il y aurait eu des poursuites judiciaires pour viol de la vie privée (et je ne parle pas des USA... XD ). Là, point du tout.
Tu t'engueules avec ta copine ? Faut t'expliquer mon gars.
Tu fais croire que t'es fiancé pour avoir la paix ? Fais des excuses publiques et on te pardonnera peut-être...
On croit rêver ^^;

Et je ne parle pas de toutes les scènes de ménage / réconciliations qui ont lieu sous l'oeil de la caméra comme si leur présence était normale. Je ne sais pas pour vous mais moi, quand il y a une caméra... que dis-je... 10 caméras où appareils photo + micros, je n'arrive pas vraiment à oublier leur présence et à avoir une attitude top naturelle.


Alors bon, je sais que sans ça il n'y aurait pas autant de rebondissements mais il n'empêche pas que ça donne un ensemble pas crédible qui m'a dérangé.

Pour en rajouter encore, pendant toute la série je me suis demandée pourquoi ces paparazzis si envahissants et toujours là au mauvais moment (enfin au bon moment pour le scoop) n'ont jamais eu l'idée d'aller espionner du côté de la famille de Xiao Shi. C'est quand même la famille de la "fiancée", ils auraient des chances de glaner des infos.

Et bien non.
C'est étonnant.

Bref.

En bilan je dirais que c'est un drama mignon qui ne casse pas des briques. Quand on a fini un épisode on a envie de voir le suivant, c'est déjà ça non ? ^^Il vaut le détour surtout pour le beau Nicholas Teo et son Manager (oui je reste sur le manager ^^ )
En note, un petit 12/20. Moyen quoi.

Infos pratiques :
J'ai téléchargé la série complète sur D-Addicts. C'était une des séries du mois de Novembre. Il doit donc rester encore quelques sources ;)

4 commentaires:

gege a dit…

Je suis d'accord avec ta note. Le drama est amusant mais bouré d'incohérence
Moi je n'ai pas trop aimé l'actrice principale qui me tapait sur les nerfs

Camsi a dit…

Moi j'ai vraiment adoré le drama et ce malgré toutes les incohérences... Vincent était aussi un perso que j'ai totalement adorée, tout comme la famille de Xiao Shi xDDD J'crois qu'avoir une famille comme ca, c'est clair que t'as qu'à sourire pour surmonter tout lool

Sinon y'a un truc que j'pige pas... mais en meme temps j'suis quebecoise alors le systeme scolaire est probablement pas pareil...

Xiao Shi appel Ah Ze "Senior"... et Ah Ze est le petit frere de He Qun... Alors quelqu'un peut m'expliquer pourquoi He Qun est dans les memes classes que Xiao Shi ??? J'veux dire... au début l'administratrice dit qu'elle l'a mis dans les cours de sa fiancé... mais ce serait stupide voir impossible de lui avoir fait redoubler des années scolaires que pour etre dans sa classe loool...

Amy / Amikacyne a dit…

effectivement je n'avais pas relevé cette incohérence (pourtant je précise bien dans le résumé que Ah Ze est le petit frère...).
Oh ben il faut mettre ça sur la longue liste des incohérences et de la mauvaise réalisation du drama... une fois de plus ^^;
Du moment que ça ne gache pas le plaisir du visionnage ^^

Amy / Amikacyne a dit…

tiens au fait, je viens d'aller sur ton deviantart et tu y parles d'onigiri.(mais pour commenter il faut être inscrit)
Pas besoin de machine pour les onigiris, enfin juste le rice cooker cependant tu peux trouver des "recettes" pour cuire le riz comme au rice cooker mais à la casserole. C'est un peu contraignant mais ça se fait (j'ai déjà réussi sur des plaques électriques, c'est dire...)
Après le plus "embêtant" c'est de réussir à faire une jolie forme avec la boule de riz une fois fourrée. Pour ma part j'ai des moules que j'avais acheté sur un site de vente par correspondance asiatique mais c'est vraiment de la faignantise...
Tu peux très facilement trouver des recettes d'onigiris sur le net.
Voilà ^^